Chania

Strasbourg: La traque se poursuit 48h après le drame

17-12-2018

La traque se poursuit toujours 48h après le drame de Strasbourg. Les forces de sécurité mobilisées mettent tout en oeuvre pour retrouver le suspect.

La traque se poursuit toujours 48h après le drame survenu Mardi soir à Strasbourg, aux environs de  7 du soir au marché de Noël.  L'auteur de cet acte effroyable, Cherif Chekatt, franco-algérien âgé de 29 ans. L'individu à ouvert le feu sur plusieurs personnes qui se trouvaient au marché de Noêl de Strasbourg. 3 d'entre elles ont perdu la vie. D'autres ont été blessées et conduites dans des structures sanitaires. Aux dernières nouvelles une victime des lieux serait en état de mort cérébral. 

Malgré le dispositif mis en place pour appréhender le suspect, ce dernier a reussi à échapper à la vigilance des forces de l'ordre, et aurait quitté la France pour l'Allemagne. En tout cas, c'est que relate un de nos confrères sur place. Pour ce dernier, l'homme ne serait plus sur le territoire français et se trouverait en Allemagne. Tout est mis en place pour le reteouver peu importe l'endroit selon les autorités du pays.

Un témoin de la scène a donné son avis sur cette question. Il affirme avoir vu depuis l'endroit où il se trouvait comment l'assaillant a ouvert le feu. Tel un film macabre, il n'arrive toujours pas à réaliser ce qui s'est passé sous ses yeux. C'est tout simplement extraordinaire, cette scène horriblr. Tels sont les propos et appréciatitions que nous pouvons titer de sa récente intervention via certains médias français.

Le premier minstre Edouard Philipe a fait à cet effet une déclaration officielle pour annoncer les dispositions prises par le gouvernement. Ce dernier a fait savoir les objectifs voulus. " Notre objectif à partir des moyens plus importants sera de mieux quadriller l'ensemble du site marché du marché de Noël, mais aussi avec des moyens plus concentrés, de mieux controler le marché de Noël. Il y aura évidemment des moyens policiers, y aura le renfort par les forces sentinelles tel que l'a annoncé le premier ministre hier ici à Strasbourg comme partout en France".

Le marché de Noêl a été fermé après l'attaque. Le Premier ministre a annoncé la reouverture et les mesures qui ont été prises. "Bien évidemment, cette reouverture n'aura aucun impact sur les moyens qui sont mobilisés, qui seront dédiés à l'enquête judiciaire. Bien évidemment, nous serons aussi particulièrement attentifs à l'ensemble  du territoire Strasbourgeois, comme nous le  sommes aujourd'hui à l'heure où je vous parle pour l'ensemble du territoire national".

"Enfin je rappelle, que sur la base de l'arrêter de monsieur le prefet , les manifestations sont interdites dans la circonscription de Strasbourg jusqu' à midi. Mesdames ,messieurs, notre pays, Strasbourg ont été attaqués. Le terrorisme sera interpellé. Notre pays comme Strasbourg ont toujours su se redresser. Ne pas ouvrir le marché de Noël serait cédé à l'obscurantisme de ceux qui au fond détestent notre mode de vie. Ne pas ouvrir le marché de Noël serait cedé face à ceux qui détestent notre liberté. Et leur cédé ne serait pas la France. Et donc il est nécessaire que nous veillons à ce que le marché puisse  demain ouvrir dans les meilleures conditions. Et je serai bien évidemment présent au côté des familles pour accompagner cette ouverture", a-t-il conclu.

Romuald

Commentaire sur l'article

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire