Chania

Côte d'Ivoire: Construction de la première centrale solaire flottante d'Afrique

05-12-2018

La Côte d'Ivoire se dotera de la première centrale solaire flottante d'Afrique. Elle souhaite augmenter  de manière significative sa capacité énergétique.

La nouvelle a été annoncé lundi 3 décembre 2018 par le ministre du pétrole et  des énergies renouvelables sieur Thierry Tanoh. Il souhaite dynamiser  davantage la capacité énergétique de la Côte d'Ivoire. A travers cette annonce officielle, il s'est dit optimiste  face à ce projet ambitieux. Le ministre entend augmenter la densité des  énergies renouvelables  au taux de 11% d'ici 2020. Toujours d'après ses dires, il compte également aller plus loin dans les jours à venir. Le but ici serait d'atteindre en 2030 une capacité d'énergies renouvelables de 16%.

Mais qui financera le projet? En tant que parténaire en zone Afrique, l'Agence française de dévéloppement (AFD) accordera un prêt aux autorités ivoiriennes. Le coût  est évalué à un montant de 80 millions d'euros, d'après des sources concordantes. Grâce à la  convention signée avec cet organisme  de renom, la Côte d'Ivoire se dotera ainsi d'une centrale solaire flottante unique en Afrique.

Rappelons que le 29 novembre dernier, les autorités ivoiriennes ont signé une convention de coopération dynamque dans le secteur énergétique avec l' Agence française de développement (AFD). En l'occurrence, dans celui des énergies renouvelables. L'ayant solicité pour la circonstance, elle n'a fait que repondre au besoin et à la volonté de son parténaire de vouloir accroitre sa productivité énergétique, et en même temps, pourquoi pas promouvoir une fois de plus ce type d'énergies. Car les energies fossiles sont appelées à disparaître.

Pourtant leader en termes énergétique  en Afrique de l'Ouest, la Côte d'Ivoire jusqu'à un  passé récent accusait un retard conséquent pour ce qui concerne les énergies renouvelables. Et selon une source intermédiaire, sa production d'électricité serait assurée à hauteur de 75% par l'énergie thermique. Et le reste par les barages Hydroélectriques. La production énergétique pour le compte de l' année 2018 semble être mitigée. Elle aurait produit à peine un mégwatt d'énergie solaire en 2018, rapporte la même source.

Aujourd'hui, la Côte d'Ivoire veut se distinguer en ce sens. De nombreux projets sont en gestation. Cas de la centrale biomasse Biokala supervisée par le groupe français EDF et le groupe agro-industriel de la Côte d'Ivoire SIFCA. Lesdiites centrales devront être alimentées par les vestiges de palmiers à huile du groupe SIFCA. La Côte d'Ivoire se lance ainsi dans la compétition des énergies renouvelables. Reste à savoir si les résultats escomptés seront démis.

Romuald

Commentaire sur l'article

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire