Chania

Apothéose.

24-11-2018

L’équipe de recherche en oncologie expérimentale et substances naturelles de l’université Sultan Moulay Slimane, Faculté des Sciences et Techniques de Beni Mellal a remporté le premier prix du concours national sur la recherche et les sciences pharmaceutiques organisé à la Faculté de Médecine et de pharmacie d'Oujda par le Syndicat régional des pharmaciens de l'Oriental.

L’équipe de recherche en oncologie expérimentale et substances naturelles de l’université Sultan Moulay Slimane, Faculté des Sciences et Techniques de Béni Mellal, a remporté le premier prix du concours national sur la recherche et les sciences pharmaceutiques organisé à la Faculté de Médecine et de Pharmacie d’Oujda par le syndicat régional des pharmaciens de l’oriental les 26 et 27 Octobre 2018. Ce travail de recherche en oncologie expérimentale a été présenté par le Docteur Moulay Ali Oukerrou, pharmacien et membre du laboratoire d’oncologie expérimentale et substances naturelles dirigé par le Professeur Abdelmajid Zyad. Ce travail de recherche s’intitule : « Contribution à l’étude du potentiel antitumoral des molécules de l’huile essentielle de Lippia citriodora d’origine marocaine : étude cellulaire et moléculaire in vitro et essais précliniques ».

Ces travaux de recherche ont permis de mettre en lumière certains aspects du potentiel cytotoxique in vitro de l’huile essentielle (HE) de Lippia citriodora provenant de différentes régions du Maroc contre un panel de lignées tumorales. A cet effet, les membres de l’équipe de recherche ont démontré que cette HE exerçait une activité cytotoxique dose-dépendante et différentielle selon les régions et selon les lignées tumorales étudiées. L’effet cytotoxique était très fort à l’égard des cellules tumorales du mastocytome comparé aux adénocarcinomes mammaires humains étudiés.  En outre, ces résultats ont montré que, même à de très faibles concentrations, les composés minoritaires contenus dans l’HE de Lippia citriodora étaient capables de présenter une activité cytotoxique importante et différentielle contre les mastocytomes et les adénocarcinomes mammaires testés. De façon intéressante, aucun effet cytotoxique de l’HE sur les cellules mononucléées du sang périphérique humain (PBMC) de donneurs normaux n’a été observé. De même, des études approfondies établies par la même équipe de recherche ont montré que des molécules contenues dans l’HE de Lipia citriodora, bien qu’elles soient dotées d’une activité cytotoxique contre un panel de lignées cancéreuses, elles ne doivent pas être prises par les patients (es) pendant la période de traitement par chimiothérapie conventionnelle car elles sont capables d’avoir un effet antagoniste et de bloquer l’activité anticancéreuse de la chimiothérapie.

Des essais précliniques ont été réalisés en utilisant le modèle animal porteur de tumeur. L’administration par voie orale de l’HE de Lippia citriodora chez ces animaux a réduit de manière significative (temps et dose dépendants) le développement d’une tumeur solide chez les groupes traités comparés aux animaux non traités. Des études mécanistiques très poussées ont été effectuées par cette équipe de recherche et ont montré que les résultats obtenus empruntent des voies de signalisation très complexes et font intervenir des interactions de plusieurs gènes qui contrôlent l’équilibre de la mort et de la vie des cellules de l’organisme humain.

 

Membres de l’Equipe d’Oncologie Expérientale et Substances Naturelles

De gauche à droite :

Mlle. Houda Ayyad (Doctorante)

Dr. Mounir Tilaoui

Dr. Younes Harassi (Pharmacien)

Pr. Dr. Abdelmajid Zyad (Directeur du laboratoire)

Dr. Moulay Ali Oukerrou (Pharmacien et Ph.D)

Pr. Dr. Hassan Ait Mouse

Mr. Abdellatif Eddarraji (Etudiant)

Mme Sana Ajouaoi (Doctorante)

Mme. Najat Bouchemâa (Doctorante)

Mr. Abderrazak Idir (Doctorant)

Dr. Abdeslam Jaâfari (Pharmacien et Ph.D)

 

said Friks

Commentaire sur l'article

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire