Chania

ISED : un programme qui vise la promotion d’un développement socioéconomique inclusif à Beni Mellal Khénifra

29-01-2021

En partenariat avec la Wilaya et le conseil régional de la Région de Beni Mellal Khénifra  et à travers l’Agence Américaine pour le développement international (USAID). L’Ambassade Américaine a inauguré , jeudi 28 Janvier 2021,un programme de 18 Millions de dollars américains qui s’assigne pour objectif la promotion d’un développement inclusif , avec un focus sur la création d’opportunités  économiques pour les femmes, les jeunes et les personnes avec handicap.

Le programme « Développement socioéconomique inclusif » (ISED) vise à soutenir la région dans la réalisation de ses priorités de développement à travers le renforcement  d’une gouvernance participative et l’amélioration des opportunités  de croissance économiques et la création d’emplois.

S’exprimant lors de cette rencontre, M David J. Greene , chargé  d’affaires auprès de l’Ambassade des Etats-Unis au Maroc, a mis l’accent sur les potentialités naturelles , historiques, économiques et culturelles dont regorge la région de Beni Mellal Khénifra et d’ajouter que « le lancement du programme précité vise le renforcement des opportunités des investissements , la création d’un environnement d’affaires attractives, la création d’emplois surtout pour les jeunes , les femmes et les personnes avec handicap. Je suis confiant en ce programme qui réalisera les objectifs escomptés grâce à la contribution de la wilaya, du Conseil régional et de tous les acteurs concernés… »

Pour sa part, le Wali de la Région de Beni Mellal Khénifra et Gouverneur de la province de Beni Mellal M Khatib Lehbil  a d’abord mis en exergue le rôle la régionalisation et de  la déconcentration administrative dans la réalisation d’une bonne gouvernance  en vue d’accompagner la nouvelle dynamique que connait la région. « L’objectif de ce programme est de valoriser les Ressources humaines, créer les conditions idéales pour l’investissement , promouvoir  ,créer et encourager la création des entreprises dans le but de lutter contre l’exclusion sociale , la pauvreté, réduire le chômage et booster la création d’emplois…Ainsi, nous souhaitons être à la hauteur des attentes des citoyens et des orientations de Sa Majesté le Roi , Mohammed VI, que Dieu l’assiste… » a souligné M le Wali.

Le Président du Conseil régional, M Brahim Moujahid a déclaré, lors de son allocution, que la Région de Beni Mellal Khénifra recèle des ressources naturelles, socioéconomiques … , et diverses potentialités non négligeables sur le plan national. et d’ajouter que « le lancement de ISED (Développement socioéconomique Inclusif)  au niveau de la Région portera ses fruits grâce à un travail de concertation entre tous les acteurs socioéconomiques concernés. … ».

L’après-midi,  et en présence de M David J. Greene, M le Wali de la Région de Beni Mellal Khénifra a présidé, au siège du Conseil régional, la cérémonie de la signature d’un protocole d’entente par M le président du Conseil régional M Brahim Moujahid , M le président de l’Association Impact pour le développement et M le Directeur de L’Institut national démocratique au Maroc.

Le protocole d’entente précité vise la création d’un cadre de travail ayant pour objectif de soutenir la demande d’adhésion du Conseil régional de Beni Mellal Khénifra  pour devenir membre du partenariat des gouvernements ouverts en juillet 2021. «  C’est une grande fierté pour nous tous que notre région soit choisie, sur le plan national, pour qu’elle présente sa demande d’adhésion au partenariat des gouvernements ouverts. Le 26 janvier, nous avons assisté au lancement du programme touristique durable Suisse Maroc qui s’assigne pour objectif de participer au renforcement de la dynamique du développement  touristique à la Région de Beni Mellal. Ces initiatives très louables participeront, certes, à la réalisation du développement de notre région… »  a souligné M Moujahid dans une déclaration.

Notons que pour devenir membre de OGP,  chaque pays doit remplir au moins 75% des  quatre conditions qui sont la transparence budgétaire, l’accès à l’information, la déclaration du patrimoine des élus et hauts fonctionnaires, enfin ,la participation du citoyen à l’élaboration des politiques publiques.

SAID FRIX

 

said Friks

Commentaire sur l'article

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire