Chania

Paulownia la Mercedes des arbres

21-09-2018
C’était une histoire pleine d’émotions qui lie cet arbre à son nom, ce fut donné par Philipp Franz von Siebold en l’honneur de la princesse de la Hollande SAR Anna Paulowna. Par ces feuillages feutrés dont le revers est très laineux est une épithète spécifique originaire de la Chine et de la Corée. Dans certaines régions de Chine, la tradition voulait qu'on plante un Paulownia à la naissance d'une fille. L'arbre grandissait avec elle et pour son mariage, une fois abattu, son bois servait de dot. Il doit son nom comme signalé à la princesse des Pays Bas Anna Pavlowna fille du tsar Paul 1er de Russie. C’est un arbre qui empêche l’érosion, sa croissance est rapide, odorant et très décoratif, le paulownia a la particularité d’être très rustique et supporte donc sans mal le froid et le gel, ses fleurs bleu-mauve en forme de cloche, très foisonnantes apparaissent le printemps, il est d’ailleurs très recherché comme arbre d’ombrage et d’ornement ; il n est cultivé en France que depuis le courant du 19ème siècle. La plantation de paulownia se fait idéalement en automne dans un lieu exposé au soleil, mais à l'abri du vent. Lors de la plantation, il est recommandé de creuser un trou assez profond, afin que les racines du paulownia se développent à leur guise, il demande pas beaucoup de soins particuliers juste un arrosage très régulier au début. Très rustique, cet arbre s’adapte à tous les types de sols et peut dépasser les 20 m de haut. Ses rameaux pubescents et ses grandes feuilles opposées de 20 à 30 cm cordiformes, Les fruits sont des capsules solides ovales et pointues persistantes en hiver mesurant jusqu'à 5 cm de long. Il peut en revanche survivre aux feux de forêt car ses racines se régénèrent vite et sa croissance est rapide. Il fonctionne écologiquement comme une plante pionnière. Il pousse bien tant qu'il est en plein soleil mais ne survit pas si des arbres plus grands viennent à le mettre à l'ombre. Dans les zones à hiver très rigoureux, on peut rabattre l'arbre à la fin de l'hiver afin qu'il reparte de souche au printemps. Dans ce cas, il poussera de 3 à 4 m dans l'année et formera des feuilles plus grandes (jusqu'à 60 cm). En revanche, il ne fleurira pas car les fleurs apparaissent uniquement sur du bois de deux ans. C'est un arbre utilisé pour son bois, en Chine où il se rencontre souvent sur les terrains en friches. Le Paulownia s'utilise isolé ou en alignement. Il supporte bien la taille et la pollution. Son large système racinaire empêche l'érosion des sols. Il peut être utilisé en agro-foresterie car ses feuilles riches en azote fournissent un bon fourrage, pour les ruminants et les porcins notamment. Son bois est utilisé assemblé en plaques pour faire des planches de surf dites "alaia". L'arbre se reproduit facilement par semis et donne ses premières fleurs vers l'âge de huit ans. Les graines ayant besoin de lumière et d'humidité pour bien germer, on recommande de les faire tremper dans un récipient en verre exposé à la lumière pendant une quinzaine de jours. On pourra alors récupérer de petites plantules à mettre en pots individuels sous serre pour que la plantule puisse continuer à se développer correctement. Selon le Professeur Docteur Jozsef Steier, chercheur scientifique de Hongrie qui a déployé beaucoup d efforts dans les recherches sur la reforestation des zones arides y compris les déserts. Son rêve est d’arboriser quelques zones et oasis du Sahara. Il est venu au Maroc afin de coopérer avec la société SOMAFEC et d’autres associations vertes, actives dans le secteur de l’environnement en général dans le cadre du grand projet Maroc Vert, contribuer à réduire les changements climatiques et améliorer les conditions de vie des villageois résidant dans des zones arides et reculées. Le Professeur a travaillé pendant une dizaine d’années sur l’arbre Polauwnia et a conclu que cet arbre peut apporter beaucoup d’avantages et optimiser certaines activités agricoles ou agro forestier en utilisant la technologie ultramoderne. Il a crée une plantation à Marrakech et une pépinière à Kénitra. En la période de 150 jours le Polauwnia a dépassé 5 m de haut en croissance selon lui et qui a de surcroît souhaite élaborer ses expériences dans des zones arides au Maroc. Le projet du Maroc Vert peut alors avoir un support unique et ultra efficace pour lutter contre la désertification et réduire les changements climatiques. Le chercheur scientifique est actuellement en collaboration avec d’autres scientifiques du Portugal et du Maroc ainsi que des universitaires qui ont un grand intérêt à ces projets. Son rêve est de participer à la réalisation de la Grande Muraille Verte. Moulay Zaid Zizi E-mail : myzdzi@gmail.com

Moulay Zaid ZIZI

Commentaire sur l'article

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire