Chania

Voici les propositions de la CGEM pour le projet de loi de finances 2021 (document)

25-09-2020

Le conseil d’administration de la confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) a approuvé hier, jeudi 24 septembre, les propositions de la confédération pour le projet de loi de finances 2021.

 

Présentées par Hakim Marrakchi et Abdelmejid Faiz, respectivement président et vice-président de la commission Fiscalité et Douane de la CGEM, ces propositions sont déclinées en 5 axes :

 

- la préservation du tissu productif et de l’emploi ;

 

- le soutien à la demande et l’appui au tissu social ;

 

- la reconstitution des fonds propres des entreprises ;

 

- le soutien à la trésorerie des entreprises ;

 

- la simplification de la relation avec l’administration.

 

Parmi les mesures fiscales préconisées par le patronat, figure la suppression, dès 2021, de la cotisation minimale et le rallongement du délai de report des déficits d’exploitation à 6 ans pour les exercices 2020 et 2021.

 

La CGEM propose également d’accorder une amnistie totale des charges sociales aux entreprises qui souhaitent régulariser leur situation antérieure à 2021 avec la CNSS et qui souhaitent intégrer le secteur formel.

 

L’exonération d’IR (Impôt sur le Revenu) au profit des salariés mis au chômage partiel à hauteur de 10.000 dirhams par mois, est une autre revendication de la confédération.

 

 

Serges

Commentaire sur l'article

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire