Chania

Libye : Verdict de la cour criminelle de Tripoli

17-08-2018
Le 15 Août le ministre de la justice a indiqué que la cour criminelle de Tripoli a prononcé son verdict, condamnant à mort 45 miliciens par fusillade, accusés d’avoir tué des manifestants protestant contre le régime de Mouammar Kadhafi pendant la révolte de 2011, 54 personnes à cinq ans de prison et 22 accusés ont été acquittés, tandis qu’une personne jugée dans ce procès a été libérée dans le cadre d’une amnistie. Trois dossiers avaient été clos pour une raison non précisée et trois autres accusés sont dèjà morts. C’est une première dans ce riche pays pétrolier encore instable que tel nombre de condamnation à mort soit prononcé dans un seul procès. Des divers jugements ont été prononcés à l’encontre de 122 personnes détenus et jugés dans l’affaire connue sous le nom « périphérique d’Abou Slim » C’est une affaire qui remonte au 21 août 2011, des miliciens pro-Kadhafi avaient ouvert le feu et tués des dizaines de manifestants près du quartier Abou Slim à Tripoli qui fut libéré après six mois de manifestations. Après la mort de Kadhafi capturé par les rebelles en 2011 dans sa ville natale Syrte, le pays vit jusqu’à présent des turbulences politiques et des affrontements entre les protagonistes qui se déchirent avec deux autorités rivales, le gouvernement d’union nationale à Tripoli reconnu par l’ONU et une autre autorité installée à Benghazi sous la direction du maréchal Khalifa Haftar soutenu par des forces étrangères, géopolitique oblige. Zainab Fofana

Moulay Zaid ZIZI

Commentaire sur l'article

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire