Chania

Des soldats nigériens "responsables d'exécutions sommaires"

06-09-2020

Selon le responsable d'une ONG ayant participé à une enquête de la Commission nationale des droits de l'Homme (CNDH). "Il y a bel et bien eu lieu des exécutions de personnes civiles non armées et la mission a découvert au moins 71 personnes qui ont été tuées dans six fosses communes. Ce sont des éléments des Forces de défense et de sécurité (FDS) qui sont responsables de ces exécutions sommaires et extrajudiciaires."

En ajoutant, "Il y a eu utilisation d'armes blanches et d'armes à feu légères", a ajouté le président du Réseau panafricain pour la paix, la démocratie et le développement (REPPA). "Toutefois, nous ne disposons pas d'indices ou d'éléments pouvant établir la responsabilité de l'armée en tant qu'institution et de la hiérarchie militaire".

Par-ailleurs, Abdoulaye Seydou a déclaré "les responsables du Niger dans la lutte contre le djihadistes seraitent responables d'exécutions sommaires de dizaines de civils dans la région de Tillaberi (Ouest).

Pour sa part, Alichina Amadou Koulguéni, secrétaire général de la CNDH, a avancé que "_ dans l'ensemble des six fosses communes, dont on a procédé à l'exhumation, les corps avaient tous les mains attachées dans le dos, le turban sur le cou avec des impacts de balles."

Le Niger s'était déclaré "indigné" par les accusations de l'ONU concernant des exécutions extrajudiciaires de civils par son armée au Mali et s'était dit prêt à accepter une "enquête internationale".

Moulay Zaid ZIZI

Commentaire sur l'article

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire