Chania

Lutte contre les constructions anarchiques : démolition de 55 constructions à Kasbat Tadla

10-04-2019

Les nouvelles mesures de la loi 66-12 se durcissent. Les irrégularités en matière d’urbanisme sont sévèrement sanctionnées.

La prolifération des constructions anarchiques, à Beni Mellal, est devenue un problème épineux qui se pose avec une acuité désespérante. Le nombre des quartiers anarchiques ne cesse d’évoluer ce qui engendre des problèmes inextricables au niveau des infrastructures, des routes, de l’assainissement, de l’eau potable, de l’électricité, de la construction des écoles… Ce bourbier ne cesse d’attirer un grand nombre d’habitants qui vivent dans des conditions lamentables, ce qui porte atteinte à toute planification urbanistique.

M El Khatib  Lahbil Wali de la région de Beni Mellal Khénifra et Gouverneur de la province de Beni Mellal a décidé de déclarer la guerre contre les constructions anarchiques. D’abord, il a fallu procéder au diagnostic de la situation en vue d’élucider les dysfonctionnements qui dénaturent le paysage urbanistique. Ainsi, des mesures draconiennes sont prises, en collaboration avec tous les opérateurs concernés, dans le dessein de contrecarrer cette hémorragie urbanistique qui fait tâche d’huile.

Qui plus est, M le Wali a procédé à des visites sur les lieux pour s’enquérir, de près, de la réalité de ces irrégularités et des conséquences fâcheuses qui en découlent.

Ainsi, un comité de vigilance, composé des opérateurs concernés, a été créé dans le but de contrôler toute irrégularité urbanistique. En outre, M le Wali a rappelé aux responsables concernés de conjuguer plus d’efforts en vue de venir à bout de ce calvaire de l’anarchie.

Récemment, des constructions anarchiques ont été démolies à Ain El Ghazi et 55 à Kasbat Tadla dans le cadre de la concrétisation et du renforcement  de l’arsenal juridique de contrôle des irrégularités en matière d’urbanisme et de construction.

SAID FRIX

said Friks

Commentaire sur l'article

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire