Chania

Casablanca: Litige entre la mairie et M'dina bus

05-02-2019

La mairie de Casablanca annonce la saisie de  justice à l'endroit de M'dina bus. La cause évoquée, la  "mise en danger de la vie d’autrui".

La mairie de Casablanca annonce la saisie de justice à l'endroit de la société de transport M'dina Bus.  Elle lui reproche d' avoir failli a sa mission et certains engagements.  La cause la plus probante évoquée est celle liée  à la mise en danger de la vie d'autrui. Le bras de fer est donc lancé entre les deux entités depuis un moment. La mairie voit une résiliation du contrat de délégation avec la M'dina bus. Le maire de Casablanca sieur Abdelaziz Omar a annoncé que "la résiliation du contrat sera inscrite à l'ordre du jour à l'occasion d'une réunion de l'établissement de coopération intercommunale «Al Baida". C'est ce que souligne notre confrère Aujourd'hui le Maroc dans sa récente parution.

Des actions ont donc été entamées en ce sens en vue de définir les responsabilités des uns et des autres et prendre les décisions qui s'imposent. Le président du Conseil de la ville de Casablanca a annoncé que la ville va saisir la justice contre M'dina bus " pour mise en danger de la vie d'autrui",  à cause de nombreux accidents récurrents. il convient aussi de rappeler que cette décision advient à une période où le délégataire lui-même avait saisi la justice afin que des indemnités lui soient versées. Lequel reprochait à son tour à l'autorité compétente de la ville de Casablanca d'avoir failli à ses engagements. L'on voit ainsi à travers ce qui précède, l'évidence d'un second procès à l'horizon.

Le contrat de délégation entre la ville de Casablanca et la société M'dina bus arrive à terme d'ici quelques mois. Cependant, le nouveau délégataire censé remplacé ladite société  reste encore inconnu du plus grand nombre. Au sortir de cette bataille enclenchée, certainement l'autorité compétente mettra au grand jour ses nouvelles actions et engagements en ce  sens. Car, si le contrat est résilier et que les responsabilités des uns et des autres sont définies, il va falloir trouver une autre société de transport pouvant satisfaire la population de Casablanca.

A ce sujet, un appel d'offre a été lancé par la ville dernièrement. L'objectif, trouver une autre société capable de substituer M'dina bus. Mais, la justice a accusé un refus quant à cette volonté de la ville à vouloir remplacer M'dina bus. La demande  du refus de cet appel d'offres aurait été fait par la société de transport M'dina bus. La société réclamerait à la ville de Casablanca plusieurs milliards de dirhams. C'est-à-dire, plus de 3 milliards de dirhams de dommages. D'après la même source, la justice n'aurait pas encore tranché ce problème important entre les deux entités. Le gestionnaire des transports auarit utilisé une action d’audit commandé par les autorités à un cabinet de la place pour calculer et justifier cette demande d'indemnités. Des actions seraient  donc entreprises en ce sens en attendant la décision finale de la justice.

Ce qui n'empêcherait pas les deux parties de se jeter des pierres. La société de transport M'dina bus pointerait du doigt  la ville de Casablanca. Pour cette dernière, elle n'aurait pas respecté ses engagements. contractuels avec au passage des milliards de dirhams en préjudices subis (...). Pour ce qui concerne  le conseil de la ville,  le délégataire n’aurait  pas respecté ses engagements en termes d’investissements comme stipulé par le contrat de gestion déléguée.  Les casablancais sont donc face à un dilemme, mais ils devraient  faire preuve de patience en attendant que les choses s'améliorent.

 

 

Romuald

Commentaire sur l'article

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire