Chania

RDC: L'Eglise catholique appelle au respect des urnes

04-01-2019

L'élection présidentielle vient d'avoir lieu en République démocratique du Congo. L'Eglise catholique  appelle au respect du choix du peuple.

Les hommes de Dieu s'enlisent davantage dans la vie politique de la République démocratique du Congo. L'Eglise catholique par exemple appelle au stricte respect de la vérité des urnes. Elle interpelle les autorités en charge de l'organisation des élections, notamment la CENI, à respecter la volonté du peuple. A prendre en considération le choix fait par la population le 30 décembre dernier.

Ce jeud 3 janvier l'Eglise  a affirmé avoir une idée du vainqueur de l'élection présidentielle du 30 décembre en République démocratique du Congo. De ce fait, elle a interpellé les juridictions compétentes de telle sorte que celles-ci puissent faire preuve de justice et de respect quant au choix des populations. Elle souhaite ainsi que la Commission électorale puisse aller dans ce sens.

vingt-et-un candidat ont pris part à l'élection présidentielle du 30 décembre 2018 en RDC. Tous se sont portés candidats pour succeder à Josephe Kabila. Rappelons que ce dernier a accepté de ne plus se présenter cette fois-ci pour être en accord avec la Constitution.  Un candidat a donc été investi par la majorité présidentielle pour le remplacer. Ce dernier n'a d'ailleurs pas hésiter à soutenir son remplaçant, ancien ministre de l'intérieur  sieur Ramazani.

L'Eglise en République démocratique du Congo joue un rôle important. Elle constitue  un maillon fort en termes de véracité. Plus de 35000 observateurs ont été déployés par cette dernière durant la période électorale. L' objectif, avoir un regard sur le déroulement de l'élection. Une échéance électorale  à forte connotation au regard de son caractère extraordinaire. Car elle a été repoussée à maintes reprises. L'Eglise  appelle ainsi la Commission électorale indépendante (CENI) à publier les résultats de manière responsable.

D'après des sources intermédiaires, les résultats provisoires sont attendus dimanche et les résultats définitifs le 15 janvier. Le nouveau président choisi se verra être investi la semaine du 18. Mais aux dernières nouvelles, il se pourrait que  la publication des résultats officiels  soit repoussée. Des anomalies ont été constatées au niveau de certains bureaux de vote.

L'élection présidentielle a eu lieu le 30 décembre. Le peuple congolais a fait son choix dans les urnes. L'Eglise et certaines instances internationales ont interpelléese les autorités compétentes à respecter la volonté du peuple. Reste à savoir si cette dernière sera respectée par les dirigents pour qu'advienne enfin une véritable alternance démocratique en République démocratique du Congo.

Romuald

Commentaire sur l'article

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire